• Le 06 septembre 2018

Une nouvelle station sismologique du réseau sismologique français a été installée par l'équipe RESIF de l'OSUNA le 6 Septembre dernier sur l'île d'Oléron.

Le 6 Septembre 2018, une partie de l'équipe RESIF de l'OSUNA, composée d'Éric BEUCLER, Pierrick GERNIGON et Damien FLIGIEL a installé un capteur fond de puits Trilium 120 posthole sur la station définitive de CHAF, située au pied du phare de Chassiron, sur l'île d'Oléron.

 
                   Le capteur est descendu dans le puits grâce à une chèvre équipée d'un treuil La photo montre un capteur T120 PH avant sa descente dans le puits sismique.
Le capteur a été placé dans un puits sismologique d'une profondeur de 11 m grâce à un système d'azimutage permettant la bonne orientation du capteur en surface et un treuil afin d'effectuer une descente la plus verticale possible.

 

Vérification de l'orientation
 




    Le capteur doit être orienté vers le Nord le plus précisément possible et isolé au mieux au sein du tube. Pour vérifier l'orientation une fois au fond du tube, on utilise un laser couplé à l'azimuteur utilisé lors de la descente.
    Le laser permet de comparer l'orientation du Nord tracé sur le sommet du capteur et celui tracé sur le tube, l'idée étant que ces deux marques soient parrallèles.










 
                              Le capteur est ensuite enfoui dans du sable afin d'éviter les variations de température Le tube est fermé par le bouchon de liège.

Une fois le capteur descendu et bien orienté, il faut le recouvrir de sable afin d'assurer une bonne isolation autour du capteur, on ajoute ensuite un bouchon de liège au sommet du tube qui permet le passage du câble instrumental sans le blesser. Il permet aussi de boucher le tube et permettre l'homogénéité à l'intérieur du tube, chaque variation de température ou de pression pouvant influer sur les mesures.